ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Instrumentation, Mesure, Métrologie

1631-4670
Revue des Systèmes
 

 ARTICLE VOL 9/3-4 - 2009  - pp.7-8
TITRE
Éditorial

RÉSUMÉ
L’imagerie de champs est une préoccupation transdisciplinaire qui s’exprime dans des domaines d’applications aussi variés que l’imagerie médicale, l’imagerie radar, le traitement d’antennes, les télécommunications, l’imagerie de milieux ou encore l’évaluation non destructive (END). Elle consiste à recueillir la distribution spatiale des propriétés du champ considéré (électrique, électromagnétique, de pression…) dans le but de remonter, par résolution d’un « problème inverse », aux caractéristiques des milieux, que ces propriétés traduisent. Pour « imager » ces champs, des systèmes instrumentaux ont été développés de manière spécifique dans chacun des domaines d’application visés. Ils s’appuient sur des principes physiques et des techniques instrumentales très variées, et constituent aujourd’hui un ensemble extrêmement riche d’instruments (scanners, goniomètres, échographes, réseaux d’antennes…). Ces techniques ont néanmoins en commun de mettre en oeuvre des réseaux de « capteurs », constitués dans le cas général d’un ou plusieurs émetteurs chargés d’« éclairer » le milieu, et d’un ou plusieurs récepteurs, destinés à recueillir la distribution spatiale du champ rayonné dans le milieu. Ainsi, l’imagerie de champ peut être vue comme un problème d’analyse des propriétés du champ « émis » par une ou plusieurs sources, qu’elles soient effectives (antennes de téléphones portables…) ou virtuelles (champs réfléchis par des cibles…), et à ce titre, elle peut être formulée comme un problème commun de localisation de sources rayonnantes. C’est ce dénominateur commun qui constitue le fil conducteur du présent numéro. Ce numéro a en effet pour ambition d’illustrer la pertinence de l’utilisation de techniques de localisation de sources dans le contexte de l’imagerie de champs. Sans prétendre à l’exhaustivité, le propos est illustré au travers d’applications variées choisies dans les domaines de l’acoustique et de l’électromagnétisme, en se focalisant tour à tour sur la modélisation, l’instrumentation ou la résolution de problèmes inverses en imagerie. Le premier article est introductif. Partant d’un contexte historique, il présente l’apport des techniques haute résolution pour la localisation de sources, et en expose le formalisme. Le second article s’attache au problème particulier de la géolocalisation de sources « en aveugle » – c’est-à-dire sans connaissance a priori sur le signal émis par les sources – tel que l’on peut le rencontrer en traitement de signaux multiémetteurs en présence de multitrajet.

AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (55 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier