ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Instrumentation, Mesure, Métrologie

1631-4670
Revue des Systèmes
 

 ARTICLE VOL 11/3-4 - 2011  - pp.7-8
TITRE
ÉDITORIAL

RÉSUMÉ

La prise d’information est une nécessité pour mieux comprendre l’état d’un système, décrire son comportement, et anticiper l’arrivée d’éventuelles pannes, pour engager à temps les actions correctives qui s’imposent. L’organe incontournable pour l’acquisition de données est le capteur physique qui peut être de nature diverse : électronique, chimique, biologique, mécanique, acoustique… Depuis
quelques années, l’environnement du capteur évolue. Le capteur est devenu le maillon d’une chaîne plus complexe qui travaille en équipe, communique, prend des décisions et est capable de diagnostiquer l’état du système sous observation. Le capteur effectue désormais plusieurs tâches, est de plus en plus petit, travaille en réseau avec d’autres capteurs. La chaîne d’instrumentation, de traitement et de prise de décision peut elle-même être vue comme un capteur logiciel. Cette évolution du capteur se fait dans tous les domaines comme cela a pu être constaté lors du Colloque interdisciplinaire en instrumentation C2I 2010 qui a eu lieu à l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs du Mans (ENSIM). Les articles proposés ici reflètent le foisonnement de réalisations autour de l’instrumentation, du capteur, souvent miniaturisé, au diagnostic. La miniaturisation des capteurs apporte un gain en volume et en masse pour une capacité de traitement accrue mais nécessite une grande précision de fabrication. Pour parvenir à l’élaboration des microsystèmes, il est fondamental de maîtriser les matériaux et de travailler à la mise au point de nouvelles technologies, abordées ici, comme le dépôt de couches minces, la lithographie et la « lithographie douce ». Le contrôle des matériaux, de la technologie associée, de la fiabilité des microsystèmes,
est indispensable pour assurer le bon fonctionnement du dispositif, nécessitant aussi le développement de techniques de caractérisation. Le lecteur pourra constater les atouts de la miniaturisation dans le cadre de la réalisation de biocapteurs, appelés capteurs gravimétriques à ondes acoustiques de surface (SAW), spécialisés dans la reconnaissance de particules biologiques. L’accroissement de la sûreté de fonctionnement des processus est un enjeu
majeur notamment lorsqu’il s’agit du processus de commande de vol d’un avion. Le lecteur verra comment la présence de pannes aléatoires du système de commande est détectée par la comparaison des données issues de capteurs physiques avec celles fournies par plusieurs modèles de comportement de la gouverne de l’aileron de
l’avion. La surveillance automatisée des routes bénéficie également de l’évolution des capteurs. Un réseau de capteurs optiques et résistifs, reliés par un même bus de communication, enfouis dans la chaussée, permet ainsi l’analyse des trajectoires suivies par les conducteurs. L’ingéniosité des radars à antennes allégées, déformées dans un environnement électromagnétique perturbé frappera aussi les esprits. Les déformations de la surface sont alors mesurées à l’aide de réseaux de fibres optiques ou d’un capteur polarimétrique afin de nourrir des algorithmes de compensation du diagramme de rayonnement de l’antenne déformée.



AUTEUR(S)
Jean-Hugh THOMAS, Nourdin YAAKOUBI

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (57 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier