ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Instrumentation, Mesure, Métrologie

1631-4670
Revue des Systèmes
 

 ARTICLE VOL 13/3-4 - 2013  - pp.7-8
TITRE
INTRODUCTION

RÉSUMÉ

Les capteurs piézoélectriques sont des dispositifs en plein essor qui font appel à des disciplines aussi variées que les sciences des matériaux, l’étude des surfaces et interfaces, en passant par l’ électronique de conditionnem ent et le traitement du signal. Leur principe de base repose sur l’étude et le suivi temporel des variations des propriétés d’un milieu, via la mesure indirecte de la vitesse de propagation de l’onde acoustique le traversant, qu’il s’agisse de suivre des reconnaissances moléculaires, à des fréquences allant de la centaine de MHz à quelques GHz, ou de quantifier les propriétés rhéologiques de milieux dynamiques à des fréquences de quelques centaines de hertz. Indépendamment des champs d’applications, l’ensemble de ces capteurs ont une finalité commune, celle du contrôle, du test ou du diagnostic in situ et/ou en temps réel. Ce numéro, dédié aux capteurs piézoélectriques, donne un aperçu de la diversité des champs d’application de ces dispositifs, mais reste toutefois très restreint au regard de l’étendue du spectre des fréquences acoustiques sur plus de dix-huit ordres de grandeur. Le premier article est consacré aux MI P-QCM. Il passe en revue toutes les applications chimiques de ces quatre dernières années. L’alliance entre les microbalances à quartz (QCM) et les films polymères à empreintes moléculaires (MIP), a permis à ces dispositifs d’atteindre des niveaux de performances ultimes en termes de sensibilité, sélectivité et limite de détection. Le second article concerne les FBAR, des films minces résonateurs à ondes de volume. Ces dispositifs, fonctionnant à des fréquences de l’ordre de 1 à 2 GHz, ont une sensibilité accrue, et ouvrent la voie vers diverses applications. Dans ce papier, ils ont été déclinés en capteur gravimétrique, capteur de force et capteur de température. Le troisième article est dédié à des capteurs SH-SAW (ondes transverses horizontales) fonctionnant à 103 MHz. Ces dispositifs ont été utilisés en tant que capteurs d’ADN pour deux applications spécifiques : l’une relative au diagnostic et l’autre à la thérapeutique.



AUTEUR(S)
Najla FOURATI, Chouki ZERROUKI

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (13 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier