ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Instrumentation, Mesure, Métrologie

1631-4670
Revue des Systèmes
 

 ARTICLE VOL 5/3-4 - 2005  - pp.75-92
TITRE
Impact du filtrage mécanique sur l'association des surfaces en métrologie 3D

RÉSUMÉ

La métrologie des pièces mécaniques se scinde en deux grands secteurs d'activité : l'un s'intéressant à la forme, l'ondulation et la rugosité des éléments géométriques et l'autre spécialisé dans la dimension et les caractéristiques de situation des surfaces entre elles. Dans le cas de l'utilisation de capteurs dynamiques et statiques à contact, le rayon du rubis du stylet assure un filtrage mécanique de la surface réelle. Si le rayon du rubis est important et l'état de surface de bonne qualité (forme, ondulation et rugosité faibles), les points mesurés sont répartis suivant une densité de probabilité gaussienne autour de l'élément associé sous l'hypothèse que la géométrie de la machine est correcte. Dans le cas de mesures réalisées par laser ou capteur optique coaxial, le filtrage mécanique observé précédemment n'existe quasiment plus. L'état de surface devient dans ce cas prépondérant sur le bruit du procédé de mesure et la densité de probabilité des points autour de l'élément associé diverge d'une gaussienne. Dans cet article, nous nous proposons de montrer que les critères d'associations classiques basées sur les notions de distances sont insuffisants pour prendre en compte cette spécificité.

ABSTRACT

The metrology of mechanical parts is divided into two great branches of industry: one being interested in form, undulation and roughness of geometrical features and the other specialized in dimensions and relations between the functional surfaces. With the use of dynamic contact probes, the radius of the probe leads to a mechanical filtering of the real surface. If the probe radius is large and the surface of high quality (weak form, undulation and roughness), the distribution of the measured points around the mean geometrical element corresponds to a Gaussian probability density. This assumes however that the geometry of the machine is correct. Nevertheless, in the case of measurements carried out with a laser or a coaxial optical sensor, the mechanical filtering observed previously does no longer exist. The micro-geometrical defects of the measured surface become thus the most significant part of the noise of the measurement process. The distribution of the points around the best fit element may therefore differ from a Gaussian probability density. This paper shows that the classical best fit criterion based on the concept of distances are insufficient to account for this new characteristic.

AUTEUR(S)
Jean-Marc LINARES, Christian BROCOT, Jean-Michel SPRAUEL

MOTS-CLÉS
association de surface, métrologie tridimensionnelle, filtrage mécanique.

KEYWORDS
best fit, three-dimensional metrology, mechanical filtering.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 12.5 €
• Non abonné : 25.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (285 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier